AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Navigation Rapide




Topsites




 
News | P’tites Annonces
Et hop !
La relance est là !
Sondage
La relance vous satisfait-elle ?
Yep à fond !
24%
 24% [ 8 ]
Oui, depuis le temps
21%
 21% [ 7 ]
Mouais, sans plus
33%
 33% [ 11 ]
Non
3%
 3% [ 1 ]
Pardon ?
18%
 18% [ 6 ]
Total des votes : 33
Derniers sujets
» Le salon
Lun 10 Fév - 21:05 par Hollowolf

» Renseignements
Ven 15 Mar - 1:59 par Sasuke Uchiha

» Présentation de L
Lun 3 Oct - 19:56 par Souruītā

» RPG 1.3
Lun 3 Oct - 19:53 par Souruītā

Partenaires



Partagez | 
 

 Souruītā Bōmei

Aller en bas 
AuteurMessage
Souruītā
Mizukage | Niveau 5
Mizukage | Niveau 5
avatar

Age : 23
Messages : 232
Date d'inscription : 13/04/2010
Localisation : Terrebonne , Québec , Canada .

Feuille Ninja
Spécialité:
Spécialité #2:
Points d'expérience:
15000/15000  (15000/15000)

MessageSujet: Souruītā Bōmei   Jeu 8 Juil - 2:51

Citation :

    Nom de votre Personnage : Bōmei
    Prénom de votre Personnage : Souruītā
    Age de votre Personnage : L'apparence d'un homme d'une vingtaine d'années.
    Capacité spéciale, Affinité, Clan :
    Il utilise plusieurs techniques de Shinigami et d'Arrancar. Il a deux stades de transformation. En Resureccion, il a des ailes de chauve souris et son bout de masque devient un casque à cornes. C'est équivalent à la marque maudite niveau 1 en force. En Resureccion Segunda Etapa, les cornes s'allongent, ainsi que ses larmes. Ses jambes se recouvrent de poils noirs et ses pieds ressemblent à des serres. Il obtient une force équivalente à la marque maudite niveau 2.

    Comment votre personnage se présente-il à vos yeux ?

    Souruītā est un homme assez mince, mais assez musclé, de taille moyenne avec un aspect mélancolique. Il a des cheveux noirs qui touchent à ses épaules. Ils sont un peu dépeignés, mais soyeux. Il a la peau blanche, presque nacrée, faisant ressortir une lèvre supérieure noire, et il a les yeux verts avec des pupilles en forme de fente semblable à celles d'un chat. Une partie de sa frange tombe entre ses yeux, et il a des sourcils relativement épais. Il a des lignes de couleur sarcelle qui descendent de ses yeux, lui donnant l'air de pleurer. Son expression faciale change rarement, et ses sourcils sont presque toujours froncés. Il porte des vêtements assez distincts: une veste blanche avec un col assez élevé, ceinture noire, et un hakama blanc. Les restes de ce qui semble avoir été un masque se situent sur le côté gauche de sa tête, formant un casque cassé. C'est est une personne très froide, insensible, sans passion, et il est plutôt à l'écart et indifférent, désireux de nuire à ses camarades et ennemis devraient-ils jamais se mettre à travers son chemin. Il se réfère à tous ceux qu'il ne trouve pas intéressant comme "ordures" et les traite comme des chiens. Malgré cela, il n'est pas particulièrement violent et ne lutte que face à la provocation ou sous un ordre. Il affirme qu'il ne croit pas dans les émotions de l'homme, qu'il appelle le «cœur», si l'œil ne peut pas les voir, alors ils n'existent pas. Ces paroles, et plus du comportement d'ensemble de Souruītā, sont le reflet de son matérialisme. Son comportement froid lui permet de rester totalement calme et en contrôle dans la plupart des situations, et il n'est pas facile à surprendre ou pris au dépourvu. Toutefois, il ne semble pas comprendre le caractère de l'homme , qui se bat même si il n'y a aucun espoir, ou le concept même du cœur humain (Émotionellement parlant). Il est aussi très perspicace, rusé, et analyste. Il aime cerner la personnalité des êtres qui l'entourent. Souruītā semble être exigeant et tout à fait capable de commettre des actions véritablement odieuses et inhumaines, sans éprouver le moindre remords ni hésitations.

    Histoire ( Test RP ) : Une cinquantaine de Lignes au minimum.

    Le Commencement
    À Kiri, les shinobis n'ont qu'un code d'honneur. Il n'est pas officiel, il n'est écrit nul part et n'est jamais annoncé publiquement. Toutefois, c'est un fait, et tout le monde le sait. "Écrase les autres, ou fait toi écraser par les autres", tel était le credo, à Kiri, du temps de Souruītā Bōmei. Il avait toujours respecté et honoré ce code, et ce, dès son plus jeune âge. Du moins, depuis qu'il avait commencé son apprentissage ninja à l'académie de Kiri...

    Une jeune chuunin, enseignante à l'académie, demandait aux élèves quels étaient leurs nindôs. Celle-ci ne se serait jamais douté que la vie de ses élèves avait toujours été menacée. Tout le monde avait dit leurs rêves, ambitions et voie de vivre à la kunoichi, sauf Souruītā. Elle s'approcha de lui, puis lui demanda si celui-ci en avait un, un nindô. "Débarasser le monde de tout les êtres faibles", lui avait-il répondu. Prise d'effroi, elle le confia à un juunin expérimenté dans les cas d'élèves spéciaux. Cet homme remarqua chez Souruītā une très haute estime de lui même, ainsi qu'une attitude qui pouvait porter les autres à la dépression.

    Toutefois, il faut savoir que, bien que troublant, Souruītā avait présenté des résultats exemplaires à l'académie, et ses prouesses en avaient étonnés plus qu'un, mais il était rarement reconnu comme une personne à fréquenter.

    Son maître lui avait enseigné de nombreuses valeurs, dont le respect de soi-même et des autres, l'esprit d'équipe ( Bien que l'équipe fut composée seulement de Souruītā et son maître, cette notion était valable pour deux comme pour milles personnes ), le fair-play et honorer son nindô, pour n'en nommer quelques unes. Son maître lui avait aussi enseigné tout ce que le niveau de son élève lui permettait.

    Il n'avait pas été un élève facile, mais son sensei réussit à le mener jusqu'au rang de chuunin sans faire de morts. Dans biens des combats qu'ils avaient du faire face, il avait souvent du arrêter Souruītā, pour éviter de nombreuses pertes, comme ce fut le cas à son examen de chuunin. Plusieurs shinobis de Kiri ont tenté de le vaincre, en quête d'une gloire personnelle, mais il les repoussa. Son sempaï lui avait enseigné de protéger les plus faibles, et il l'appliquait à sa manière. Il les avait protégés de lui-même. C'est ainsi qu'il atteignit ses quinzes ans.


    La Fin
    À seize ans, Souruītā avait déjà accomplit un assez grand nombre de missions pour son âge. Et malgré son grade, il considérait déjà ses supérieurs comme "inférieurs", et ce, incluant le Godaime Mizukage.

    - Tu sais, Souruītā, si tu as des inquiétudes, on même des émotions que tu éprouves dont tu voudrais me faire part, tu sais que tu ...

    - Arrête de m'importuner avec ces sottises, Kajin, et ne prends pas cet air familier avec moi. Si je suis venu ici, ce n'est pas pour te faire des confidences, mais bien pour en savoir plus au sujet de cette mission.


    Si le Mizukage s'était toujours sentit proche de Souruītā, c'est parce que celui-ci s'était toujours occupé de lui, à distance... C'est à dire qu'il lui avait toujours envoyé de l'argent pour qu'il puisse vivre. Souruītā était orphelin, et à son plus grand bonheur, car il détestait l'amour, ainsi que tout les autres sentiments humains. Toutefois, le chef du village n'en avait jamais fait de cas. Il savait que telle était sa personalitée et il ne pourrait jamais le changer. Toutefois, il allait faire le geste qu'il n'avait jamais pu se pardonner: l'envoyer sur le champ de bataille de la 4e Grande Guerre Ninja.

    ''L'arrivée au pays du Fer fut particulièrement ennuyante. Le plan était fort simple: moi et mon unitée, nous devions intercepter un petit bataillon de ninjas de Taki, menés par le Nûkenîn de Kiri ainsi que membre de l'Akatsuki, Yuugai. Je m'étais donné pour mission personnelle de traquer cette ordure et de la saigner jusqu'à sa dernière goutte de sang...''

    C'est le dernier signe de vie qu'on aie retrouvé de Souruītā, le dernier message écrit. Personne ne sait à qui était adressé ce message, mais elle est sûrement morte elle aussi dans le champs de bataille. Cette dernière fut celle qui aurait dû sceller son sort, mais ce ne fut pas le cas. L'affrontement désiré par Souruītā eu lieu, et elle va comme il suit.

    Une neige incessante et une température sous le zéro assez saisissante pétrifiait les équipiers de notre personnage. Eux qui étaient si habitués au climat humide de Kiri, plusieurs d'entre eux souffrirent d'engelures. Par contre, même si la visibilitée était quasi-nulle, ils était tous alertes. Ils étaient tous accroupis, en hauteur, antendant que l'ennemi passe plus bas. Ils étaient au sommet de ce qui semblait être une gorge. Une bonne quinzaine de minutes plus tard, le bataillon en question arriva, et personne ne se fit remarquer par l'ennemi. Tout allait comme prévu, mais ça allait vite tourner mal. Chaque ninja de l'escouade de Kiri lancèrent chacun une salve de dix kunais dans lequelles étaient dissimulé un projectile explosif. C'est à ce moment que Souruītā se rendit compte qu'il venait de réduire à néant ses chances de réussir sa mision.

    En effet, tout les hommes qui l'entouraient changèrent d'apparence pour redevenir eux-mêmes : contre toute attente, il avait été pris dans un genjutsu, et pendant cela, les shinobis de taki avaient enlevé son équipe pour prendre leur place, pendant que les captifs étaient dans la gorge avec Yuugai. Ce dernier avait été communiqué concernant le plan et il avait évité la mort venant du ciel. Team Kiri étant éliminé, Souruītā fut enmené devant Yuugai pour que celui-ci lui demande ses dernières volontées avant de mourir, et il n'en eu qu'une seule, l'affronter. Le Nûkenîn accepta de façon instantannée. Un long combat fit rage pendant que les ninjas de Taki contemplaient la scène avec admiration. L'issue de ce combat fut simple, le corps du défunt ninja de Kiri fut retrouvé dans les jours qui ont suivit, et fut immergé sous les chutes de Kiri par après, comme il était écrit dans son testament (Qu'il avait préparé à l'avance)... C'est ainsi que sa vie s'acheva.


    La Suite Indésirable
    Lorsque Souruītā se réveilla, il était au même endroit ou le combat s'était terminé. Couché au sol, il se releva avec difficulté pour s'appuyer sur un genou. Il aperçu au loin un groupe de ninjas de Kiri transportant un corps. Boitant, il s'en approcha tout en appelant les shinobis à l'aide. Il les appelait tant bien que mal, mais ceux-ci ne purent l'entendre.

    Ambitions & Nindô : Avoir tout sous son contrôle.

_________________


Dernière édition par Souruītā le Mar 5 Avr - 19:13, édité 9 fois (Raison : Je pouvait pas la faire d'un seul trait, cette présentation...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZonZon.
What the Fuck ?
avatar

Age : 25
Messages : 715
Date d'inscription : 26/03/2010

Feuille Ninja
Spécialité: Fuinjutsu
Spécialité #2:
Points d'expérience:
15000/15000  (15000/15000)

MessageSujet: Re: Souruītā Bōmei   Ven 9 Juil - 19:19

Poste un petit message quand c'est terminé Razz

_________________
..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinobi-rising.forumactif.com
 
Souruītā Bōmei
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Rising | The rise of Ninja :: Réglements :: Préliminaires Forum & RPG :: Choix & Présentations des Personnages RPG :: Village de la Brume, Kiri-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit